Difficile de vivre seul(e)?

Ecrit par le

De nos jours, on choisit le célibat plus souvent par choix que par défaut de ne pas trouver un partenaire. Que nous soyons seul(e) parce qu’on le désire profondément ou seul(e) parce qu’on a décidé de prendre une pause, il n’est pas toujours facile de jongler avec ce statut social convoité par certain(e)s et détesté par d’autres.

Vous, les célibataires, que trouvez-vous difficile? Vous endormir seul(e)? Manger seul(e)? Être le seul soutien de famille?  Devoir toujours sortir les poubelles? Demander de l’aide à votre soeur pour repasser vos vêtements? Sortir chasser quand vos pulsions sexuelles sont trop fortes?

Allez, nous avons hâte de vous lire!

A lire aussi :

Commentaires

  • Publié par nathalie le

    bonjour,

    Celibataire,… apres 20 ans de vie de couple ce n est vraiment pas evident, meme si la decision viens de moi, meme si j ai fait le deuil de mon ex…….il me manque la partie affection, avoir qq a mes cotés quand ca va moins bien….avoir une petite caresse quand ca va……mais faut passer au travers. Dans mon cas je suis certaine que je ne peux vivre seule pour le restant de ma vie……mais je me dois de me faire le menage interieur avant de rebatir ma vie….de me rebatir moi…….de moi a moi c est un cadeau pour le restant de ce qui vient…….. Celibataire pour moi la seule pensée d etre seule les vendredis et samedis soirs me font angoissée a partir du mercredi…..pourtant j ai un tres bon cercle d amis….Mais malgré tout en ce moment je remercie la vie…..de me coucher a l heure que je veux sans rendre de compte……sans me sentir obligée de baiser…..car une allusion a ete fait plus tot dans la soirée… de prendre mon bain quand je veux et combien de temps je veux……..de manger si ca me tente……et de ne pas manger meme….. a 40 ans j ai decidé de prendre ma vie en main et je ne sais pas ou je vais et ce que je veux pour l avenir mais le constat le plus important c est que je sais ce que je ne veux plus…………

  • Publié par France le

    Je suis passée après plus de 20 ans et demi de conjoint de fait à tout simplement célibataire avec 2 garçons . Un de 19 ans et l’autre de14 ans. Je trouve lourd d’être seule depuis maintenant presque 2 ans. Lorsque mes fils ont des sorties de me retrouver seule sans personne est difficile. J’ai maintenant 49 ans donc il est difficile de trouver un homme disponible même pour une simple sortie. Je suis retournée aux études afin de me trouver une formation qui me convienne . Je suis en ce moment en train de monter ma clientèle. De ce fait, je n’ai pas de disponibilité financière pour faire des sorties et de plus, les amies sont en couple; résultat pas de sortie pour faire de belles rencontres. Ce qui me manque le plus, c’est la sexualité dans toute sa splendeur,la sensualité, la tendresse, les bons soupers à la bougie , une bonne bouteille de vin et tout celà arrosé d’une belle complicité ! Bref me sentir femme !

  • Publié par gigi le

    mariée pendant 32 ans,celibataire depuis 7 ans,le bonheur,je fais ce que je veux ,quand je veux,plus de commentaires desagreable.la sainte paix

  • Publié par Anne-Marie le

    Ma relation avec un homme auquel je croyais être celui avec qui je passerais le reste de mes jours avec a pris fin après quelques années de vie commune. Bien que j’ai eu beaucoup de peine et pris du temps à m’en remettre je n’ai aucun regret. Pas d’amertume, au contraire, si c’était à refaire, je l’aurais fait de la même facon sans hésiter. J’ai tout de même été blessée. Du même coup, le père de ma fille de 7 ans dans le temps aussi vivait une rupture qui fut aussi douloureuse que la mienne. Alors, pour son bien à elle, j’ai choisi de me consacrer à nous deux. Son bien être ainsi que le miens. J’ai décidé de prendre soins de nous et je crois que j’ai bien fait. Une fois mon deuil fait, c’est par choix que j’ai décidé de rester seule encore quelques instants. Cependant, les mois se sont écoulés, ont changés en années et voila.. quatre ans plus tard il est temps de repartir et penser à ma vie future.

    Ce qui me manque de la vie de couple? Beaucoup, les sorties à deux, à plusieurs. Simplement de penser que quelqu’un d’autre pense à moi à des instants spéciaux. Dormir à deux… et bien d’autre. Il est temps de laisse la vie de célibataire de coté.

  • Publié par Nathalie le

    Il y a des bons et des mauvais côtés aux deux. Comme célibataire, oui il y a des moments de solitude et où la responsabilité me pèse de n’avoir personne sur qui compter. Mais il y a aussi la liberté de faire ce qu’on veut quand on le veut. Je crois que c’est une illusion de penser qu’un conjoint viendra vraiment combler ses moments vides; les sacrifices et l’oubli de soi pour l’autre pèse beacoup plus lourd dans la balance que quelques moments de solitude. Ça peut prendre du temps pour se rebâtir un entourage et retrouver nos intérêts abandonnés mais ce la en vaut la chandelle à mon avis, avec ou sans conjoint.

  • Publié par Louise le

    Complètement désorientée par une totale panne de désir ,dûe surtout à ma ménopause , qui perdurait depuis presque 18 mois,j’ai baissé les bras par honte et par épuisement de ma culpabilité… Je me suis donc éloignée du domicile conjugual et …le miracle se produisit après 4 mois …mon corps ressentait à nouveau de délectables palpitations pour mon conjoint des 30 dernières années…je suis revenue à la maison mais … une autre s’était frayé un chemin dans la tête,le corps et le coeur de mon homme.
    Quelle ironie du sort…une bienfaisante délivrance d’une part pour aboutir à une torture d’autre part ! Je ressentais cruellement de l’empathie pour les blessures physiques et psychologiques de rejet que j’avais fait subir bien involontairement à mon conjoint.
    Après 2 ans d’une solitude marquée de déchirements intérieurs,de vaines attentes et d’espoirs trompeurs,le divorce à l’amiable fût prononcé … Le deuil est maintenant quasiment complété puisque j’entrevois la possibilité de créer une nouvelle relation .

    Le célibat a ses avantages pour la complète liberté d’action mais je crois que je préfère encore le partage…peut-être à temps partiel ? (chacun son domicile en semaine …)
    Malgré certaines périodes plus ardues où les caresses,les baisers,les discussions,les projets de vie communs me manquent horriblement, pas question pour autant de choisir le premier venu ! Trop de cheminement parcouru et nos valeurs de vie devront correspondre… A 55 ans ,le bonheur est encore permis et j’ose croire que le meilleur reste à venir !

    Quand nous sommes en plein dans la tourmente,on ne veut pas entendre \ le temps arrange les choses\ mais c’est vrai en autant qu’on ne cultive pas de hargne ni de rancune ,qu’on assume ses erreurs et ses mauvaises décisions pour en tirer une leçon et qu’on affronte ses peurs ,une à la fois ,pour tourner un regard confiant vers l’avenir

  • Publié par Mireille le

    A 33 ans, je n’ai connu que la vie de celibataire depuis que j’ai quitté la résidence de mes parents. Pendant un bon nombre d’années, j’ai gardé un intérêt et espoir que je suivrais dans le chemin de mes parents qui célébreront bientôt 40 ans d’heureux mariage, mais depuis au moins 5 ans, j’ai vraiment choisi le célibat pour moi et non pas par dépit. J’aime pouvoir faire ce que j’aime quand ça me tente, et j’aime ne pas avoir à ‘dealer’ avec une autre personne quand je préfère me retrouver dans ma bulle. Oui, c’est vrai que parfois, la solitude pèse lourd et que personne n’est là pour nous épauler, nous rassurer, etc, ou encore pour partager nos petits bonheurs au quotidien, mais puisque je ne peux rien y faire (ou rien de plus que ce que je fais déjà), je n’y porte pas trop attention et je compense en appellant ma mère ou ma famille, en me permettant une gâterie, ou en partageant en ligne avec des amies internet.

    Et pour ce qui est des câlins et marques d’affections, une minoune dont la personalité est compatible avec mon mode de vie comble ce vide physique.

    Enfin, c’est mon expérience jusqu’à présent.

  • Publié par André le

    Je n’ai jamais ete capable de frequenter une autre femme, pour cause, et ne riez pas; mon ex conjointe.
    Toute les fois que j’ai rencontre une  »copine » je n’ai jamais ete capable de faire de cette rencontre quelque chose de serieux. Meme separe de mon epouse et apres toutes ses annees, lorsque une occasion se presente et quand il y a occasion, son souvenir et celle de ma famille au complet me revient et la je ne peux rien faire pour faire de cette rencontre quelque chose de beau, de vivant, et surtout de durable.

    J’ai eu beaucoup de temps pour faire comme vous l’ecrivez mon (meacoulpas) de ce mariage que j’ai, oui oui, que j’ai detruit par un surplus de confiance en moi, et ce qui devait arrive, arriva. Un menage a trois, ne fonctionne generalement pas.

    Tous mon univers s’ecroula d’une seul phrase, mon egocentricite aussi, et j’ai ete au minimum un (1) an a revivre toute ces belles annees que nous avions vecus Elle et moi. Des voyages partous au Canada, au etat unis, a la maison en floride, enfin tous mon unives.

    Mais le plus gros la dedant est que j’ai perdu une personne qui ne seras j’en suis encore convincue, irranplacable. Aujourd’hui a l’aube de la soixantaine, tous recommancer me parait plus gros que L’Evrest lui meme. Je le regrette vous ne pouvez le savoir comment. car si il y a eu cette dechirure dans mon mariage et le sien, le tout est de ma seul et unique faute, et cela je ne l’oublirais jamais.

    P.S: Si ses quelques lignes peuvent aider quelqu’un dans ce monde, et bien j’espere qu’il saura les lirent.

  • Publié par Claudy le

    D’abord je désire dire bravo à André pour cette belle franchise et cette sincérité. Par contre, le passé est le passé et nos erreurs nous aident à faire du moment présent quelque chose de merveilleux et à construire un futur qui répond à nos attentes. Pour certaines personnes vivre en couple est ce qui leurs convient tandis que pour d’autres comme moi, je me trouve bien à vivre seule. J’ai connu la vie de couple avec beaucoup d’Amour mais aussi de la douleur et des déchirures… Aujourd’hui, j’apprécie ma vie de célibataire avec les gens merveilleux que j’ai le plaisir de fréquenter lors d’activités de toutes sortes. Je n’ai pas de famille proche qui m’entoure mais je suis une femme rayonnante et épanouie avec les gens que je fréquente et avec lesquels je socialise en toute amitié et dans le respect. Ceci dit, je ne suis pas fermée à rencontrer un homme mais faudrait que je sois en Amour par dessus la tête pour vivre, à nouveau, en couple! Je profite pleinement des moments merveilleux qui se présentent dans ma vie de célibataire.

  • Publié par Jack le

    Une séparation est toujours d’ifficile peux importe les raisons.Ce rebâtir une vie seul l’est tout au tant pour moi.J’ai vécu deux séparations la deuxième deux fois ,je choisis la solitude pour esayer de me comprendre avec l’aide de la spiritualité j’espère réussir.Je désir quand même une vie de couple avec un respect mutuel et un super dialogueetle partage.Pour moi c’est a duex que l’on évolu le plus .

  • Publié par florance le

    Pour moi la solitude es parfois lourde tres lourde. Après 21ans de vie commune, 2 beaux enfants adolescents, un deuil de ma mere penible et tortueux, jai eu une aventure avec une amie de longue date. Bref par culpabilite j’ai proposé un trip a trois souhaitant que mon homme refuserait…ce ne fut pas le cas il tomba amoureux d’elle tout comme je l’étais …pendant ce périple atroce je nai jamais cesser d’aimer cet homme mais il m’avoua ne plus m’aimer. Quel choc! Je nai pas pu accepter qu’il forme un couple avec elle j’ai explose en violence inimaginable..Plus l’envie de vivre a deux ….j’y crois plus coeur blesse j’essaie de me reparer….

Écrire un commentaire